Histoire de la Manupuncture

Histoire de la Manupuncture

Mise en perspective

Tae-Woo Yoo

La théorie de la Manupuncture ( en coréen : 고려수지침 Koryo Sooji Chim) a été élaborée, étudiée et développée par un acupuncteur coréen le Dr. Tae-Woo Yoo (en coréen : 유태우, en hanja : 柳泰佑) qui a été décoré à ce titre, en Corée du Sud, de la médaille de la Science et de la Culture.

L’histoire de la découverte n’est pas banale, et repose sur le travail d’un seul homme lancé dans une recherche intensive et passionnée autour de l’efficacité dans la pratique de l’acupuncture. Dès la formalisation des bases de la nouvelle théorie, cette recherche est devenue collective, en Corée et au Japon, puis partout dans le monde.

Tae-Woo YOO

A l’origine, une désillusion

Le Dr Tae-Woo Yoo est alors un jeune acupuncteur traditionnel coréen. Dans sa pratique de l’acupuncture, il a remarqué certains inconvénients associés aux aiguilles que l’on pose sur le corps. Les aiguilles sont épaisses et longues ; l’insertion est profonde et souvent douloureuse. Il remarque que peuvent advenir de effets secondaires graves tels que la surdité, la paralysie ou la perte de conscience, et aussi dans certains cas une aggravation des symptômes. En outre, le Dr Yoo a parfois observé que les résultats n’étaient pas au rendez-vous lorsque l’on utilisait les théories des méridiens de l’acupuncture du corps traditionnelle. En étudiant l’acupuncture de manière plus approfondie, dans un esprit scientifique, il a adopté une vision sceptique et négative des théories des méridiens en acupuncture du corps.

Un but

De plus, il était difficile pour les profanes de comprendre l’acupuncture  traditionnelle car les théories étaient trop abstraites et idéologiques. C’est pourquoi le Dr Yoo a commencé à chercher un nouveau concept, basé sur la tradition, mais qui serait  simple à apprendre et qui pourrait être pratiqué en toute sécurité sans aucun effet secondaire.

La voie du tout dans la partie

Son intérêt pour la physionomie l’a poussé à étudier plus en profondeur la relation entre le visage et le corps et il s’est rendu compte que le visage est en relation avec l’état de santé du corps. En d’autres termes, le corps entier est représenté sur le visage. L’état du corps ainsi que son evolution peuvent être prévus en regardant le visage. Par exemple, si vous avez un front propre et lisse sans aucune ride, cela signifie que le corps est sain et que le fonctionnement de l’estomac est bon. En revanche, si vous avez beaucoup de rides et un front rugueux, cela indique que le corps a constamment de légères affections, en particulier certains problèmes liés au fonctionnement de l’estomac.

La voie réflexe

Le Dr Yoo a également étudié la théorie du réflexe viscéral-somatique qui est basée sur l’hypothèse suivante : la réaction et les changements se produisent sur les organes, tissus, muscles et peau correspondants ou interconnectés par le biais du système nerveux lorsque certains viscères sont infectés et/ou désordonnés. Par exemple, en cas de changement anormal dans les viscères, l’impulsion nerveuse est transférée au système nerveux central par les fibres nerveuses afférentes des nerfs autonomes. Une fois qu’elle atteint le cerveau, celui-ci commande les parties du corps affectées par l’intermédiaire des fibres nerveuses afférentes.

La Decouverte

Le Dr Yoo a longuement travaillé sur la physionomie et a étudié en détail la théorie du système de réflexes somatiques. Malgré toutes ses recherches et l’étude de toutes les parties du corps pouvant représenter le corps dans son ensemble, aucun résultat probant n’est apparu avant une nuit d’août 1971.

« C’était pendant l’été chaud d’août 1971. À cette époque, j’étais profondément impliqué dans la recherche d’une nouvelle approche dans l’utilisation de l’acupuncture. La recherche n’était pas une tâche facile. J’avais étudié et expérimenté sur différentes parties du corps, mais je n’arrivais à rien. J’étais tellement frustré de ne rien trouver malgré tout ce travail acharné. Il était minuit quand j’ai été réveillé par une forte douleur à l’arrière de ma tête. C’était si douloureux que je pouvais à peine la bouger. J’ai appuyé sur la région douloureuse, mais sans résultat. Puis, j’ai enfoncé une aiguille dans la région, mais la douleur était toujours là. J’ai donc décidé de me rendormir en essayant d’oublier la douleur. Au bout d’un moment, je crois que j’étais à moitié endormi, une idée m’est venue. L’idée était de relier la région douloureuse au doigt du milieu. Je me suis immédiatement réveillé pour expérimenter cette idée, même si elle m’est venue alors que j’étais dans un état de rêve. Je voulais l’essayer parce que c’était quelque chose que je n’avais pas encore essayé. J’ai donc appuyé sur mon majeur avec un stylo à bille et j’ai effectivement trouvé un endroit particulièrement douloureux. J’ai pressé d’autres zones du doigt avec la même pression pour voir si la douleur particulière était une douleur normale due à la pression. J’ai découvert que ce n’était pas une douleur normale, et qu’elle semblait correspondre à la douleur à l’arrière de ma tête. J’ai inséré une aiguille d’acupuncture dans le point douloureux du majeur. Après quelques minutes, le mal de tête a disparu. Le temps nécessaire et le degré de soulagement de la douleur étaient incomparables. J’ai visualisé le bout de mon majeur comme une représentation possible de ma tête et je me suis demandé s’il y avait une relation entre le reste de la main et l’ensemble du corps humain. D’autres expériences ont révélé qu’il existe effectivement une relation correspondante entre la main et le corps entier. Ce fut la naissance d’une nouvelle théorie et d’une nouvelle pratique : la Manupuncture ».

La recherche

Pendant un peu plus de quatre ans, le Dr Yoo a travaillé pour valider scientifiquement cette nouvelle théorie du mécanisme de correspondance, qui est très similaire au mécanisme du réflexe viscéral-somatique. Cette théorie était d’autant plus intéressante qu’elle satisfaisait aux critères dont il avait rêvé :   un nouveau concept qui serait assez simple à apprendre et qui pourrait être pratiqué en toute sécurité sans aucun effet secondaire. Efficacité, simplicité pour un accès à tous et méthodologie scientifique : ce sont les valeurs et la ligne directrice des travaux du Dr Yoo.

Cela a abouti entre 1975 et 1977 aux premières publications en Corée et au Japon, qui ont entrainé très vite un engouement extraordinaire pour cette nouvelle technique. De nombreux chercheurs l’ont alors rejoint pour affiner et vérifier cette théorie, et mettre en place une pratique qui pouvait être accessible à tous. S’ensuit une période d’une grande richesse d’où émerge tout ce qui va faire la base de la Manupuncture, la correspondance, les micro-méridiens, la comparaison des pouls Yin-Yang, la différenciation de la gauche et de la droite du corps, et aussi de nouveaux outils de stimulation.

La vulgarisation

Une diffusion internationale

La Manupuncture s’est alors rapidement répandue dans le monde entier .

Au Japon, de nombreuses expériences cliniques de Manupuncture ont été réalisées par feu le Dr Manaka Yoshio, le Dr Yastu Mistuo, professeur honoraire de l’Université de Nihon, le Dr Hida Kazhiko, otorhinolaryngologiste, dès la publication régulière d’articles dans un journal japonais de médecine occidentale par le Dr Tae Suk Song en 1977.

Aux États-Unis, la Manupuncture a été présentée pour la première fois au 2e Congrès international de médecine orientale qui s’est tenu en 1984. Depuis lors, des séminaires  ont été organisés périodiquement. Le Dr Peter Eckman et le Dr Tae Woo Yoo ont tous deux déployé beaucoup d’efforts pour diffuser la Manupuncture aux États-Unis. Depuis 1994, le Dr Dan Lobash a rejoint ce mouvement pour populariser encore plus largement la Manupuncture. De novembre 1996 à novembre 1998, un programme de formation pour des enseignants de Manupuncture a été mené à bien à Los Angeles. Par ailleurs, de nombreux acupuncteurs américains se sont rendus en Corée pour apprendre la Manupuncture. Les acupuncteurs américains qui ont étudié la Manupuncture sont estimés à environ 6 000. Le Manupuncture a été adopté comme un cours crédité à l’université de Berkly et à l’université de UCLA.

Le Manupuncture s’est également répandue en Allemagne, en Autriche, en Espagne, en Suisse, à Taiwan, en Asie du Sud-Est, en Afrique, au Brésil, au Chili, au Venezuela, en Argentine et en France avec JUNG Yung-Hwan élève direct du Pr Tae-Woo YOO.

Dès 1978, se tient régulièrement en Corée, un symposium coréen-japonais pour échanger et partager sur les méthodes et les résultats cliniques. De nombreuses thèses de valeur sur la Manupuncture ont été annoncées dans les symposiums et congrès organisés dans le monde entier, par exemple le 3e Congrès de médecine orientale Corée-Colombie, le 2e Symposium Corée-Espagne sur la Manupuncture, le Congrès mondial de médecine orientale en Hollande, le 9e Congrès mondial sur la santé des femmes en Égypte, le Symposium canadien d’acupuncture orientale en 1999 et le 11e Symposium d’acupuncture orientale du Pacifique à San Diego, en 1999. Depuis octobre 1981, de nombreuses thèses cliniques et méthodes de traitement rapportées lors des colloques et congrès ont été compilées et publiées aux « éditions 106 ».

En outre, la Manupuncture a été adoptée dans de nombreuses universités nationales telles que l’université E-Wha, l’université Yon Sei, l’université Koryo, l’université Kyoung Hee. Il s’agit d’un cours obligatoire dans les universités Han Sung, Won Kyang, Chun Ju et Ho Sheo. De plus, la Manupuncture s’est imposée comme pratique complémentaire dans de nombreux hôpitaux tels que l’hôpital Yong Dong et l’hôpital central de Séoul. En 1999, un collège spécialisé dans la Manupuncture a été créé pour produire des praticiens agréés en Manupuncture autorisés par le ministère de la santé du Brésil.

En 2000 création d’une école pour tous, à Aix-en-Provence en France. En 2013 première formation « Prise en charge non médicamenteuse de la douleur » du personnel paramédical de l’hôpital de Salon de Provence, formation validée par la Haute Autorité de Santé.

En Corée, la Manupuncture a été introduite dans le programme du service volontaire des étudiants pour les communautés rurales et est maintenant utilisée au service des personnes âgées dans les quartiers par plus de 300 groupes de Manupuncture dans le cadre d’un service volontaire de charité. En Corée, l’Organisation nationale du tourisme coréen a choisi le Manupuncture comme élément représentatif du tourisme coréen. Ce programme offre un « KHT Experience Program » en anglais aux étrangers qui visitent la Corée.

Une recherche permanente

Le Dr Tae-Woo Yoo n’a jamais arrêté son travail de recherche, pour améliorer la théorie, la pratique et les outils.

Tableau chronologique

1971 :    Début du développement du nouveau concept de Manupuncture (Hand Acupuncture).

1975 :    La découverte du système des 14 micro-méridiens sur les mains est publiée dans le journal de l’Association Coréenne d’Acupuncture et de Moxibustion.

1976 :    Publication par le Dr Yoo Tae Woo de la première édition de l’ouvrage intitulé « La Manupuncture coréenne et les 14 micro-méridiens ».

1977 :    Publication par Dr. Tae Suk Song, en août, d’un article sur la Manupuncture  dans le journal japonais d’acupuncture et de Moxibustion (Journal of Japanese Acupuncture & Moxibustion). Création du «Koryo Hand Acupuncture Therapy Institute » à Séoul.

1978 :    Publication de la deuxième édition de l’ouvrage intitulé « La Manupuncture coréenne et les 14 micro-méridiens ». Création de l’association de recherche sur la Manupuncture qui présente régulièrement des expériences cliniques le troisième samedi de chaque mois. Le premier séminaire du Dr Yoo à l’étranger a eu lieu en mai au Collège japonais d’acupuncture. En octobre le premier colloque coréen-japonais de Manupuncture s’est tenu à l’hôtel Cho-Sun de Séoul en octobre. À l’Université du Japon, l’Institut de recherche de Manupuncture a été fondé et affilié au département de dentisterie en novembre. Sept facultés japonaises se sont rendues en Corée pour apprendre la Manupuncture en novembre.

1979 :    Publication de la troisième édition de « la Manupuncture coréenne et les 14 micro-méridiens ». Une conférence spéciale du Dr. Yoo est donnée à l’université du Japon en juin. Le 2e symposium coréen-japonais de Manupuncture s’est tenu au centre culturel Se-Jong, à Séoul, en juillet, avec la participation de 400 personnes.

1980 :    Publication de la quatrième édition de « La Manupuncture coréenne (KHA) », sous le nouveau nom de « Koryo Hand Therapy (KHT)». Publication de la première édition de l’ouvrage intitulé « Le diagramme bio-rythmique et l’introduction aux constitutions congénitales ». Le 3ème symposium coréen-japonais de Manupuncture s’est tenu à l’hotel Plaza, à Séoul, en novembre, avec la participation de 500 personnes.

1981 :    Parution du premier numéro du journal mensuel de Manupuncture. Publication de la première compilation des expériences cliniques réalisées depuis 1976.

1982 : Le Dr Yoo reçoit un doctorat honorifique en médecine de l’Université internationale du Gabon. Publication de la première édition de l’ouvrage « Diagnostic par les Pouls Yin et Yang, Tonification et Dispersion ». Création de la compagnie médicale Jakiwon qui fabrique les instruments de Manupuncture. Le 4ème symposium coréen-japonais de Manupuncture s’est tenu à l’hotel Ambassador, à Séoul, en mars, avec la participation de 1800 personnes. Le Dr Yoo a fait une présentation spéciale sur le KHT en septembre à l’invitation du ministère de la santé à Moscou, avec la coopération du Dr Yatsu Mitsuo.

1983 :    Le cinquième colloque nippo-coréen de manupuncture est organisé à Séoul, en mars. 1 800 personnes y participent. En août la Manupuncture est présentée pour la première fois à Beijing sur l’invitation du département sanitaire de la Chine avec la coopération de Dr. Yatsu Mitsuo.

1984 :    Le Dr. Yoo est nommé professeur associé à l’université de Golden State aux USA. En mars le sixième colloque nippo-coréen de Manupuncture se tient à Séoul. Une conférence spéciale sur la Manupuncture coréenne est donnée à l’association d’acupuncture japonaise en avril. Une conférence spéciale sur la Manupuncture est donnée dans le deuxième congrès oriental de médecine, organisé par l’association des acupuncteurs coréens résidant aux USA en juillet.

1985 :    Publication de l’édition coréenne de « la Manupuncture coréenne ». En août,  le septième colloque nippo-coréen de Manupuncture se tient à Séoul. 1 800 personnes y participent. Soixante thèses y sont présentées. En novembre  l’effet du traitement employant par la Manupuncture est prouvé dans une expérience scientifique dans le service d’ « art dentaire » de l’université du Japon. Premières formations en France

1986 :    Publication au Japon de l’ouvrage « Principe et application de la Manupuncture coréenne ». Publication en Corée de la première édition sur l’avancement de la recherche en la Manupuncture coréenne. En août Le huitième colloque nippo-coréen de Manupuncture se tient à l’hôtel de l’Ambassadeur, Séoul. 1 200 personnes y participent.

1987 :    Une conférence spéciale sur la Manupuncture coréenne est donnée au Japon pour promouvoir l’édition japonaise de l’ouvrage « Principe et application de la Manupuncture coréenne ». En mars, une conférence spéciale est donnée lors du colloque international d’acupuncture et de moxibustion, à San Francisco. En septembre, le neuvième colloque nippo-coréen de Manupuncture est tenu à Séoul. En novembre une conférence spéciale sur la Manupuncture est donnée aux universités d’acupuncture de Boston et de San Francisco.

1988 :    La première version anglaise de « la Manupuncture coréenne » est publiée en janvier. Le mensuel « Sooji Chim », est autorisé comme publication périodique du bureau public de l’information et de la culture en Corée. Une conférence spéciale sur la Manupuncture est donnée à l’université d’acupuncture de San Francisco en mars. Environ 1000 personnes y participent. Le Dr. Yoo reçoit le titre honorifique de docteur en médecine orientale de l’université de South Baylor aux USA et est habilité à diriger des recherches en juin. Le premier colloque national de la Manupuncture est tenu en août, aux USA. En novembre, le dixième colloque nippo-coréen de Manupuncture est tenu à l’hôtel de Séoul. En décembre une conférence spéciale sur la Manupuncture est donnée à l’université américaine d’Acupuncture, à San Francisco et à Chicago.

1989 :    Le Dr. Yoo est nommé professeur associé à l’université royale de Corée en février. Le deuxième colloque national de la Manupuncture est tenu en mars aux USA. Environ 1500 personnes y participent. Le Dr. Yoo est invité comme intervenant principal dans le colloque du Pacifique tenu aux USA. Le principe de la Manupuncture est présenté en colloque à San Diego, en août.

1990 :    Publication de la cinquième édition coréenne de « la Manupuncture coréenne ». Le troisième colloque national de la Manupuncture est tenu en mars. Une conférence spéciale sur la Manupuncture est donnée aux acupuncteurs et aux médecins occidentaux de l’université de médecine de San Francisco, Chicago, et LA en décembre. En décembre également, est organisé le onzième colloque nippo-coréen de Manupuncture à Séoul.

1991 :    Une conférence sur la Manupuncture est donnée à l’université royale, USA et à Montréal, Canada. Une conférence spéciale sur la Manupuncture est donnée à Nagoya, Japon.

1992 :    Le douzième colloque nippo-coréen de Manupuncture est tenu à l’hôtel Hilton, Séoul, en juin. 7.000 personnes y participent. Une conférence spéciale sur la Manupuncture est donnée en octobre aux acupuncteurs résidant aux USA, à Boston et à Los Angeles. Environ 1000 acupuncteurs y participent. Une conférence spéciale sur la Manupuncture est donnée en novembre aux acupuncteurs japonais à Nagoya et à Osaka, Japon. Environ 400 acupuncteurs y participent.

1993 :    Une conférence spéciale sur la Manupuncture est donnée aux acupuncteurs à New York, Boston, Los Angeles, et San Diego en mai. Environ 700 personnes y participent. Une conférence spéciale sur la Manupuncture est donnée aux acupuncteurs à New York en août. Environ 300 personnes y participent. La filiale du Canada du Sud est établie en mars et la filiale du Canada du Nord est établie en août.

1994 :    Publication de la version coréenne de « Diagnostic par les Pouls Yin et Yang, Tonification et Dispersion » et de « Introduction à la constitution congénitale ». Une conférence spéciale est donnée à New York, Santa Monica et Los Angeles en mai. Environ 600 personnes y participent. En juin le treizième colloque de Manupuncture est tenu. Environ 3000 personnes y participent. Publication de la première version française et allemande de « la Manupuncture coréenne ». Inauguration de l’association de recherches en Manupuncture (Koryo Hand Therapy)  à l’université nationale coréenne en décembre. La filiale en Angleterre est établie en août.

1995 :    L’ordre de l’éducation culturelle est attribué au Dr. Yoo en reconnaissance de son service pour l’amélioration de la santé publique par le ministère de la culture brésilien. La Manupuncture coréenne est choisie comme cours exigé dans une université locale. Une décision de la cour suprême, le 17 avril, stipule qu’il n’est pas illégal qu’une personne qui n’est pas un praticien insère des aiguilles aux autres si elle ne perçoit aucun salaire. Une conférence spéciale sur la Manupuncture est donnée à Chicago en juin. Un institut de recherche sur la Manupuncture coréenne est établi dans l’université de South Baylor. Un groupe de volontaires bénévoles pratiquant la Manupuncture est envoyé pour traiter des personnes blessées dans l’effondrement d’un grand magasin en juillet. Le quatorzième colloque nippo-coréen de Manupuncture est tenu en septembre. Le thème était la prévention de l’hypertension et du froid. Une conférence spéciale sur la constitution congénitale est donnée à Santa Monica en novembre. Première publication des ouvrages intitulés « Traitement de la Manupuncture coréenne pour l’hypertension », « Traitement de la Manupuncture coréenne pour le froid », ainsi que la  collection clinique de cours sur les traitements de Manupuncture. La filiale de Sao Paulo est établie au Brésil en mai. Une filiale espagnole est établie en septembre.

1996 :    Une conférence spéciale sur le diagnostic par les pouls Yin Yang est donnée aux acupuncteurs à Nagoya, Japon, en février. Le club des membres de la Manupuncture coréenne est inauguré en avril. Une conférence spéciale sur la Manupuncture coréenne est donnée au Grand Hôpital Général de Chicago et à l’université d’acupuncture du nord-ouest à Seattle, en mai. Le sixième congrès oriental de médecine est tenu à Las Vegas en août. Dr. Yoo fait un discours spécial sur le diagnostic par les pouls Yin Yang et le rôle pathologique des organes Zhang Fu. Une conférence spéciale sur la Manupuncture est donnée aux acupuncteurs à Santa Monica en novembre sur invitation du Dr. Dan Lobash. Le premier colloque de Manupuncture est tenu à Barcelone, Espagne, en décembre. Une version espagnole de « la Manupuncture coréenne » est publiée. Inauguration de l’institut oriental de phytothérapie. La filiale du Paraguay est établie en janvier. La filiale du nord de Sydney est établie en Australie en juin. La filiale du sud de Sydney est établie en Australie en mai.

1997 :    « La diététique Sooji » est publiée et Dr. Yoo commence à donner des conférences spéciales sur l’importance de la nutrition dans toute la Corée. Un programme de formation professionnelle au traitement par la Manupuncture coréenne est tenu périodiquement aux USA. Edition de « La Manupuncture coréenne contre l’obésité ». Le premier service national de volontaires bénévoles de la Manupuncture est tenu en octobre. La filiale de Colombie est établie en janvier. La filiale de Toronto est établie au Canada en février. La filiale du Kazakhstan est établie en juin. La filiale de l’île Guam est établie en décembre. La filiale suisse est établie en décembre.

1998 :    Quinze praticiens de Manupuncture qualifiés sont diplômés en novembre aux USA après avoir suivi le programme de formation intensive de Manupuncture sur deux ans. Des conférences spéciales sur la diététique Sooji sont données deux fois par mois aux USA. Edition de l’ouvrage « Le nouveau flux d’énergie de la Terre ». Première fabrication d’un modèle de la main pourvu des quatorze micro-méridiens et des trois cent quarante-cinq  points. La première  version russe de « la Manupuncture coréenne » est éditée. Un rapport sur la médecine originale de la Manupuncture est exposé dans les informations de CNN en avril. Les étudiants volontaires de la Manupuncture à l’université ont enseigné la Manupuncture et ont traité les enseignants à l’université chinoise de science et de technologie en décembre. Dr. Yoo donne une présentation spéciale de la nouvelle approche de la thérapie de correspondance dans le colloque international de médecine orientale tenu en Espagne en octobre. Le deuxième colloque du groupe volontaire de la Manupuncture est tenu à Séoul en octobre. La filiale d’Oakland est établie en Nouvelle-Zélande en août. La filiale de Rome est établie en Italie en décembre.

1999 :    La Manupuncture est choisie comme médecine représentative de la Corée par l’office du tourisme coréen en février. Une conférence spéciale sur le traitement du lumbago et de la prostatite par la Manupuncture est donnée à San Francisco en janvier. Dr. Yoo reçoit le titre honorifique de docteur en médecine orientale de l’université de Yuin aux USA en janvier. La Manupuncture est présentée à Berlin lors de l’exposition internationale du tourisme, par l’organisation coréenne du tourisme. Le groupe d’étudiants volontaires va en Chine traiter les enseignants en juillet. Le projet de cyber-thérapie de main est exposé aux journalistes impliqués dans la santé et la médecine, à l’hôtel Plaza, en juillet. Le programme de formation « KHT Program Experience » est présentée, en réponse à la demande des étrangers lors de l’exposition internationale du tourisme de Gang-Won, en septembre. Sooji Chim, l’acupuncture originale de la Corée, est présenté au colloque international de médecine alternative par le Dr. Kyu Hyun Park, professeur au service de neurologie, en octobre. Dr. Yoo enseigne le diagnostic par les pouls Yin Yang et la cyber-thérapie de main aux acupuncteurs du Canada. Il présente sa thèse sur un système pour soulager la douleur en régulant la circulation sanguine cérébrale, au onzième colloque du Pacifique, tenu aux USA en novembre. Le troisième colloque du groupe volontaire national de la Manupuncture coréenne est tenu et Dr. Yoo reçoit une médaille du quotidien Joong-Ang Co., Ltd. pour son service distingué. La filiale du centre de Sao Paulo est établie au Brésil en janvier. La filiale d’Islande est établie en juillet. La filiale de Taïwan est établie en juillet. La filiale de l’Est de Sydney est établie en Australie en octobre.

2000 :    Le Dr. Yoo se rend en Allemagne sur l’invitation de l’association allemande de médecine occidentale. Il reçoit le titre de président d’honneur de cette association en mai. Il présente sa thèse sur le soulagement de la douleur par la Manupuncture coréenne en Autriche en mai. Il donne une conférence spéciale sur la prévention de la paralysie à Los Angeles en juin. Le Dr. Yoo reçoit le titre honorifique de professeur de l’université de Choong-Chung en juillet. Le programme d’expériences cliniques de la manupuncture coréenne est étendu au traitement des blessures des athlètes lors du quatrième festival mondial de Tae-Kwon-Do se tenant en Corée en juillet. La cérémonie d’ouverture pour le deuxième programme de formation professionnelle de Manupuncture se déroule à Los Angeles, et le Dr. Yoo se rend au service médical de d’Irvine (Université de Californie) pour enseigner la théorie de base de la Manupuncture en septembre. Le 4ème colloque du groupe volontaire de la Manupuncture est tenu en octobre. La filiale de Londres est établie en Angleterre en février. Création de l’Ecole de Manupuncture Coreenne Traditionnel en France

2001 :    vingt-trois japonais se rendent en Corée pour apprendre du Dr. Yoo la théorie de la Manupuncture coréenne et de la constitution congénitale, en mars. La huitième édition coréenne de la Manupuncture coréenne est publiée en mars. La troisième médaille de la science et de la culture est attribuée à Dr. Yoo pour sa découverte originale de la Manupuncture. Le quinzième colloque de Manupuncture est tenu à l’hôtel Lotte, en avril. Environ 2 000 personnes y participent. La version japonaise de « la Manupuncture coréenne » est publiée.

2002 : Première remise de certificat de fin d’études fondamentales de Manupuncture coréenne à Nagoya, au Japon. Vingt-trois stagiaires japonais venus d’Osaka se rendent au centre de Manupunture coréenne le 10 février.

Une conférence est donnée par le Dr. Yoo au service médical d’Irvine (Université de Californie) le 27 février, sur le traitement pour calmer la douleur en régulant la circulation cérébrale par la Manupuncture coréenne. Radio Seoul, à San Francisco, invite le Dr. Yoo, qui donne un cours spécial sur le traitement de l’arthralgie par la Manupuncture . Le seizième colloque nippo-coréen de Manupuncture est tenu à l’hôtel de Lotte du 27 au 28 avril. Plus de 2000 personnes y participent. Le thème est la recherche du traitement pour une longue vie en bonne santé, et les maladies des femmes. Plus de 30 rapports sont présentés. Le premier examen de la licence de thérapeute civil de Manupuncture coréenne a lieu le 24 août. Deux cents personnes le présentent. Le deuxième examen a lieu le 3 novembre. Et deux mille quatre cents personnes le présentent.

2003 : Mille neuf cents personnes présentent le troisième examen, le 23 mars. Le dix-septième colloque nippo-coréen de Manupuncture coréenne est tenu à l’hôtel de Lotte du 19 au 20 avril. Deux mille sept cents personnes y participent. Le thème est la recherche du traitement contre le diabète et les maladies thyroïdiennes. Le quatrième examen de la licence de thérapeute civil de Manupuncture compte mille vingt-cinq candidats le 17 août. La dixième édition de « la Manupuncture coréenne » est publiée. Lancement à Sao Paulo, au Brésil, de la septième édition portugaise de « la Manupuncture coréenne » du 31 octobre au 2 novembre. Le Dr. Yoo y donne une conférence spéciale. Le cinquième examen de la licence de thérapeute civil de Manupuncture a lieu le 7 décembre et compte huit cent cinquante candidats.

2004 : Le Dr Yoo reçoit le grand prix 2004 du service médical bénévole pour les personnes âgées. Le sixième examen de la licence de thérapeute civil de Manupuncture compte neuf cents candidats le 13 juin. Le Dr. Yoo est cité le 22 octobre, lors de la cérémonie commémorative du quarantième anniversaire de la fondation de la société des journaux professionnels, pour le prestige national dû à la propagation de la Manupuncture coréenne dans le monde et sa contribution à la santé publique.  Le septième examen de la licence de thérapeute civil de Manupuncture a lieu le 28 novembre et compte neuf cents candidats.

2005 : Le Dr. Yoo reçoit la médaille « Carlos Gomez » au Brésil le 25 janvier en considération de ses mérites concernant la propagation de la Manupuncture coréenne. Le huitième examen de la licence de thérapeute civil de Manupuncture a lieu le 22 mai et compte cinq cent soixante candidats, comprenant des étrangers qui ont appris la Manupuncture . Le neuvième examen de la licence de thérapeute civil de Manupuncture a lieu le 30 octobre et compte cinq cent cinquante-deux candidats.

2006 : Une conférence spéciale tenue par Dr Yoo à Los Angeles le 23 mars à la faculté de médecine  orientale Dongkook Loyal, et a été  diffusée par la radio KBS de Los Angeles le 8 et 9 avril. Le Dr Yoo décide de changer le nom « Koryo Sooji Chim » par « Seo Geum Life Medicine » qui signifie Bio-médecine. Tenue du 18ème colloque de Manupuncture à l’hôtel de Lotte du 28 au 29 avril. 3000 personnes y participent. Des rapports  sur le cancer, le  diabète, et l’embonpoint y sont présentés. Un cabinet spécial de Manupuncture est ouvert par Mme Jun Mok-ja (Dr en médecine) en Allemagne. Une seconde conférence spéciale est donnée par Dr Yoo à Los Angeles le 18 novembre à la faculté de médecine orientale Dongkook Loyal sur des maladies de l’estomac et les douleurs articulaires enregistré par radio KBS. Le 11ème examen de licence au titre de thérapeute civil de manupuncteur le 12 novembre à Séoul. 470 personnes étaient présentes.

2007 : La première édition de « La Manupuncture coréenne » et publiée en arabe au mois de janvier. Il s’agit de la 8ème version traduite en langue étrangère. Une journaliste espagnole Danil Landa et un cameraman visitent Le Centre de Manupuncture  le 12 janvier pour un reportage. Le Dr Shumit a visité Le Centre Manupuncture Koryo le 20 mars. Il soigne 20-30 personnes malades par la Manupuncture chaque jour et il enseigne la Manupuncture à plus de mille personnes dont des médecins allemands. Le 12ème examen de licence au titre de thérapeute civil de manupuncteur le 15 avril à Séoul. 650 personnes étaient présentes. Le livre « La Manupuncture coréenne» est édité en Israël au mois de mai par Dr. Zeev Golan. Il s’agit de la 9ème version traduite en langue étrangère. Une conférence spéciale est tenue par Dr Yoo à Los Angeles le 5 mai à la faculté de médecine   orientale Dongkook Loyal sur le traitement des maladies chez les femmes et les douleurs articulaires. Depuis plus d’un an, plus de 700 000 personnes ont signé la pétition « Légalisez la Manupuncture » en Corée  au même titre que la médecine classique. Le Centre Manupuncture du Japon situé à Nagoya invite le Dr Yoo le 17 juin pour une conférence spéciale. Une cérémonie pour le 30èmeanniversaire de la fondation du Centre Manupuncture se tient le 4 août à Séoul.  Le 13ème examen de licence au titre de thérapeute civil de manupuncteur le 15 avril à Séoul. 600 personnes étaient présentes.

2008 : Une conférence spéciale est tenue par Dr Yoo à Los Angeles le 12 avril à la faculté de médecine     orientale Dongkook Loyal. Le 19ème colloque nippo-coréen de Manupuncture est tenu du 23 au 24 mai. 3000 personnes y participent. 60 personnes présentent leurs travaux.

…. à compléter …. 2009 -2020

2013 : Première formation du personnel paramédical de l’hôpital de Salon de Provence « Prise en charge non médicamenteuse de la douleur »

2015 : Création du Centre International de Manupuncture Coréenne (CIMC)

2016 : 23ème conférence participation du CIMC avec présentation d’une étude

2018 : 24ème conférence participation du CIMC avec présentation de 3 études

CIMC  - Tous droits réservés. ©2000-2020

Setup Menus in Admin Panel

X