Présentation de la Manupuncture

Qu'est-ce que la Manupuncture ?

La Manupuncture est une pratique originale et relativement jeune (50 ans) utilisée dans le domaine de la santé et du bien-être humain.  Par contre ce n’est pas une pratique médicale, au sens juridique du terme, puisqu’elle ne prévoit en aucune façon et à aucun moment l’établissement de diagnostics médicaux, le traitement de maladies ou la réalisation d’actes médicaux.

Cependant, ses effets objectifs, sans danger, sur le corps, la douleur, le stress et l’anxiété sont suffisamment efficaces pour que la Manupuncture puisse être considérée comme une pratique complémentaire appréciée du milieu médical et paramédical.

La Manupuncture peut être utilisée par et pour toutes les personnes quel que soit leur âge et leur état de santé, et être associée sans interférence avec d’éventuels traitements en cours. Véritable outil de prévention, elle stimule le système immunitaire et participe à l’aide au retour à l’autonomie et d’une façon générale améliore ou maintient notre bien-être.

Etymologie

Le mot « Manupuncture » est un néologisme traduisant le nom coréen original 고려수지침 (littéralement : acupuncture coréenne de la main). En anglais on utilise l’acronyme KHA pour Korean Hand Acupuncture, ou KHT pour Korean Hand Therapy. En France, Manupuncture® est une marque déposée.

On y retrouve les racines « main », fondement théorique et pratique de cette technique, et « puncture » qui fait référence à la pose d’aiguilles (acupuncture). Aujourd’hui les aiguilles ne sont plus utilisées, car d’autres outils de stimulation aussi efficaces ont été mis au point. Seul le milieu hospitalier japonais et coréen en font encore un usage intensif.

Définition

Les deux premiers articles du code de déontologie des praticiens de Manupuncture nous proposent une définition de ce qu’elle est et de ce qu’elle n’est pas :

Article 1 – La Manupuncture est :

    • Un type de réflexologie, à démarche scientifique, se pratiquant uniquement sur la main
    • Une pratique énergétique et préventive, agissant par stimulation du potentiel d’autoguérison de chaque individu
    • Une technique de régulation pour équilibrer les énergies du corps, et diminuer la douleur
    • Un concept dans lequel chaque main est une image du corps entier et chaque partie du corps, chaque organe, chaque méridien est représenté sur la main et peut être stimulé sans danger

Article 2 – La Manupuncture n’est pas une pratique médicale. Par conséquent le manupuncteur :

    • N’établit aucun diagnostic médical
    • N’interrompt, ne modifie ou n’établit aucun traitement médical
    • N’intervient jamais pour détourner un client d’un traitement médical en cours
    • N’intervient dans aucune décision thérapeutique et ne pratique aucun acte professionnel prévu à la nomenclature du Code de la Santé Publique
    • Ne prescrit ou conseille aucun médicament
    • Dirige sans délai vers un médecin toute personne se plaignant ou présentant des signes cliniques anormaux ou persistants

 

Test de la main

Stimulation sur la main

Filiation

La Manupuncture est née sur le terreau vivifiant de la médecine énergétique chinoise traditionnelle. Les bases philosophiques sont celles qui ont présidé à la création de la civilisation chinoise il y a plusieurs milliers d’années. Une pensée expliquant le fonctionnement de la nature, par sa propre respiration, sans dieux. Une science de la nature, basée sur l’observation des lois qui régissent l’univers indépendamment du temps, du lieu ou de la personne. Les théories quantiques et de la relativité de la physique moderne font écho à cette cosmologie en décrivant le monde avec des notions et des termes très proches.

Mais attention, il ne faut pas se tromper. La Manupuncture est en rupture avec la médecine chinoise traditionnelle. Elle est née d’une désillusion, d’une vision sceptique et d’une réflexion critique sur une pratique de l’acupuncture en crise basée sur des théories trop abstraites et idéologiques. La Manupuncture a été découverte et étudiée par un scientifique à la recherche d’une nouvelle solution basée sur la tradition, mais simple, facile à apprendre, vérifiable et pouvant être pratiquée en toute sécurité sans effet secondaire.

La Manupuncture c’est à la fois un lien avec la tradition et une démarche originale :

    • La main comme correspondance du corps : un nouveau paradigme original, vérifiable scientifiquement par tous et corroboré par les résultats des recherches en neurosciences.
    • Ce paradigme inclut la notion de latéralité corporelle : distinction du côté droit et du côté gauche du corps.
    • Un schéma explicatif symbolique conforme à la tradition, mais aussi aux études statistiques sur les désordres énergétiques.
    • Une méthodologie originale, sans rapport avec la pratique habituelle de l’acupuncture ou de la phytothérapie.
    • La personne en tant qu’acteur de son bien être.
  •  
  •  

Un type de réflexologie

Le tout et la partie

Une vieille question de philosophie …

« Dès l’Antiquité, en Inde comme en Grèce, certains philosophes reconnurent deux manières de concevoir la partie : comme élément d’un tout, et comme l’une des expressions du tout. En posant l’alternative, ou bien le tout réside dans toutes les parties ou bien il réside en chacune d’elles prise à part, les philosophes bouddhistes avaient dégagé le concept de partie expressive, en même temps que sa singularité : il existe des parties qui ne font pas que constituer le tout mais qui le représentent, donc lui sont homologues.

La cellule, qui est une toute petite partie d’un tout (l’organisme), contient dans son noyau, enroulé dans ses longues molécules d’ADN, la totalité du génotype qui commande à la constitution de ce tout ; de plus, la cellule a les mêmes propriétés que l’organisme entier. Les parties sont éventuellement capables de refaire le tout. Une seule cellule suffit pour constituer l’animal, ainsi que le montre la technique du clonage. »

Si donc tout notre corps existe potentiellement dans une seule cellule, est-ce qu’une partie du corps ne pourrait pas elle aussi représenter le corps dans son entier ?

De nombreuses pratiques sont basées sur ce principe, dans lequel on utilise une partie seulement du corps pour s’occuper du corps dans son ensemble :

    • Réflexologie plantaire (pied), Sujok, réflexologie palmaire (main)
    • Auriculothérapie (oreille)
    • Iridologie (Iris)
    • Dien Chan (face)
    • Réflexologie crânienne (crane et face)
    • Réflexologie ventrale (ventre)
    • et la Manupuncture (qui se différencie de la réflexologie palmaire et du Sujok, par une cartographie différente)

Un microsystème particulier

La Manupuncture est bien plus qu’une simple réflexologie. On y trouve :

    • Chaque partie du corps d’une manière très détaillée
    • L’image des 14 méridiens
    • Les points d’informations des organes
    • La colonne vertébrale et le système nerveux
    • Le contrôle la circulation cérébrale

La cartographie détaillée de la main n’est pas un montage mental ou symbolique. Ce microsystème a été découvert, étudié et vérifié scientifiquement pendant plus de quatre ans.

Tout un chacun est d’ailleurs à même de vérifier la validé de la cartographie, chaque fois qu’il utilise la Manupuncture.

Le principe

La correspondance

Sur chaque main, l’ensemble du corps est représenté (os, muscle, organe et méridiens). La Manupuncture établit une carte très détaillée de la correspondance du corps sur la main. La face palmaire de la main correspond à la partie antérieure du corps, et le dos de la main, à la partie postérieure.

L’index et l’annulaire représentent les membres supérieurs, le pouce et l’auriculaire représentent les membres inférieurs. Les trois phalanges du majeur représentent respectivement la tête, le cou et le thorax. Tous les viscères et les os ont leur représentation, notamment les vertèbres sur la face dorsale de la main.

Correspondance du visage (index)

Correspondance de la colonne vertébrale

La pratique

Tout se passe donc sur la main, image du corps. Le praticien ou la personne elle-même, puisque la main est accessible, recherche la correspondance à l’aide d’un stylet. Les points douloureux de la main vont correspondre aux points douloureux du corps signalant des désordres énergétiques.

Il conviendra ensuite de stimuler ces points par divers moyens, durant quelques minutes. De nombreux moyens de stimulation sont utilisables, comme des aimants, des qibong (petites pastilles métalliques), des stylets, un laser, des moxas (petits cônes d’armoise que l’on fait chauffer sur la région sensible de la main), le massage et aussi la stimulation avec l’ongle ou un stylo.

Puis, une nouvelle palpation de contrôle permettra de vérifier l’amélioration, ou de déterminer la nécessité de poursuivre la stimulation.

Ainsi, chaque personne connaissant la correspondance est capable de se rééquilibrer par des moyens naturels. La Manupuncture est un système simple à apprendre et aisé à mettre en œuvre, sans effets secondaires pour la personne. Les déséquilibres aigus se règlent en général assez rapidement, parfois en une séance. Les déséquilibres chroniques nécessitent une stimulation régulière.

Méthodologie

Je commence à apprendre et à pratiquer la Manupuncture

La correspondance du nez

La phalange distale du majeur de chaque main représente la tête. Je peux y dessiner ma tête comme une petite marionnette.

J’ai un problème au nez, rhume, rhinite, nez bouché ou qui coule, …

1 – Je trouve au centre de la phalange, avec un crayon par exemple, un point ou une zone douloureuse.

2 – Je stimule la zone douloureuse,avec le même crayon

3 – Je ressens rapidement les effets positifs

Je procède de la même façon si j’ai mal au dents, avant d’aller voir le dentiste ou après une intervention, en recherchant le point de douleur précis sur la zone de correspondance de la bouche. Si cela m’arrive la nuit, je peux le faire avec l’ongle, à la place du crayon.

La Manupuncture est très efficace pour agir sur un large éventail de troubles.

Ses limites sont celles de l’acupuncture, comme, par exemple, les affections qui relèvent de la chirurgie et les maladies infectieuses graves. Non exclusive, la Manupuncture peut jouer un rôle utile en complément de la médecine occidentale, en allégeant notablement les douleurs, en favorisant le rétablissement et en diminuant les effets secondaires de certains médicaments.

Originalité de la Manupuncture

La Manupuncture est originale sur de nombreux points, qui concourent à son efficacité et sa popularité, par l’utilisation de la main, partie du corps très accessible, très sensible et sans zone dangereuse, par l’utilisation d’outils variés et économiques, adaptés à des situations d’urgence (chantier, randonnée, etc.).

Intervient également, l’effet placebo dû à l’implication active de la personne en déséquilibre énergétique  qui devient elle-même acteur en prenant son bien-être en main.

Facile à apprendre, la Manupuncture est accessible à tous, quel que soit l’âge ou le niveau de formation. Il est facile de se rééquilibrer soi-même. Si elle présente des valeurs bénéfiques importantes, elle a avant tout un aspect préventif, fidèle en cela aux valeurs traditionnelles des approches orientales.

La Manupuncture s’appuie systématiquement sur la méthode scientifique, tant pour la validation des principes, des méthodes et des outils, que sur la méthodologie pratique de test et de régulation des énergie du corps. De nombreux articles  ont été publié dans les revues scientifiques.

Pour en savoir plus sur l’originalité de la Manupuncture  et le l’étoile symbole et outil de travail.

La Manupuncture à l’hôpital

La Manupuncture est utilisée à l’hôpital, dans le cadre de la « prise en charge non médicamenteuse de la douleur ». Ainsi, le Centre Hospitalier de Salon-de-Provence et le CHU de Dijon ont mis en place une formation diplômante de cinq jours, pour tous les personnels paramédicaux.

Comment la Manupuncture peut-elle m'être utile ?

La Manupuncture permet à tous, de développer les compétences personnelles pour s’emparer de son bien être et accompagner celui de son environnent familial et amical.

Le praticien de Manupuncture peut exercer son art :

    • De manière professionnelle en cabinet
    • Au cours de la pratique de son métier d’infirmier, médecin, dentiste,… à l’Hôpital, en clinique ou en libéral 
    • Dans l’exercice de son métier d’animateur sportif, enseignant, coach bien être, masseur, naturopathe, réflexologue, etc.
    • Dès que nécessaire pour lui-même et son environnement familial, amical et professionnel

Pour en savoir plus …

CIMC  - Tous droits réservés. ©2000-2020

Setup Menus in Admin Panel

X