Programmes de formation

Depuis 1971 et les quatre ans de recherches intensives pour établir scientifiquement la cartographie de la main, plus de 200 000 personnes ont été formées en Corée et au Japon à l’utilisation de la Manupuncture. La pratique a ainsi pu se développer dans les familles et à l’hôpital pour la recherche et comme pratique complémentaire.

Au cours du 24ème symposium académique à Séoul, j’ai confié à M°  Jung et au Centre International de Manupuncture Coréenne la mission d’organiser la profession et de développer la formation et la diffusion de la Manupuncture en France et en Europe. 

Notre but, préserver et améliorer le bien-être et la santé pour tous.

Pr Tae-Woo YOO, Découvreur de la Manupuncture, Président du centre K.H.A.

Les premières formations ont eu lieu à Aix-en-Provence en 1985. Depuis, les besoins et les enjeux ont évolués.

Ce programme répond aux nouvelles exigences qualités de la certification des écoles, des enseignants et des diplômes, mais aussi à l’évolution des méthodes pédagogiques pour une accessibilité à tous, la formation professionnelle et la e-formation.

Ce programme, avec le code de déontologie, est au cœur de la dynamique du C.I.M.C. pour amener la Manupuncture dans chaque foyer et qu’elle devienne la référence du traitement non médicamenteux de la douleur à l’hôpital.

L’énergétique est au centre des travaux actuels en neuroscience  et en physique. La démarche scientifique de la  Manupuncture et son ancrage dans une tradition millénaire sont les socles d’une pratique complémentaire de prévention et de santé de qualité.

M° Yung-Hwan JUNG, Président fondateur du C.M.I.C., élève direct du Pr. Tae-Woo YOO

Les objectifs

​Former des manupuncteurs efficaces et responsables

Technique énergétique, utilisant exclusivement la main, la Manupuncture permet à chacun, sans prérequis,  de développer les compétences nécessaires pour prendre en main son bien-être et accompagner celui de son environnement. ​Le manupuncteur peut exercer son art dans de nombreuses situations :

    • De manière professionnelle , en cabinet ou sous forme de coaching.
    • A l’hôpital pour le traitement non médicamenteux de la douleur.
    • En complément de son métier d’infirmier, de médecin, de coach, d’animateur sportif, d’enseignant, etc.
    • Pour lui-même et son environnement familial, amical et professionnel

Le programme de formation accompagne cette diversité des pratiques en proposant une progression raisonnée, adaptée aux besoins de chacun, depuis l’initiation jusqu’à la pratique professionnelle. ​Il n’est pas nécessaire de suivre les trois niveaux pour pratiquer la  Manupuncture. En effet, dès le premier cours, l’étudiant peut commencer à l’utiliser, en toute sécurité et avec une grande efficacité.

Un programme, trois niveaux

Le premier niveau permet d’acquérir la méthodologie et la compétence de base.

Le deuxième niveau apporte des solutions innovantes pour les déséquilibres énergétiques sévères ou chroniques.

Le troisième niveau permet d’apprendre des techniques avancés, de faire la preuve de sa compétence à travers la réalisation d’un mémoire et d’acquérir les éléments pour devenir enseignant ou s’installer en cabinet.

La pratique personnelle, entre chaque cours et chaque niveau permet l’assimilation et l’appropriation des techniques et des méthodes apprises.

Un accompagnement pas à pas

​Accompagner chaque étudiant vers une pratique efficace de prévention et de bien être, pour lui-même, ses proches et toutes les personnes dont il a la charge dans sa pratique professionnelle. ​Le guider dans l’apprentissage des savoirs et des savoir-faire des cinq piliers de la Manupuncture, avec une pédagogie  spiralaire et beaucoup de pratique.

​La durée et le rythme de formation sont souples. Chaque organisme de formation peut proposer des formules adaptées aux besoins des étudiants. Le crédit horaire moyen observé est de 60 heures de cours par niveau, hors travail personnel.

​Entre chaque session de formation et entre chaque niveau, l’étudiant est invité à utiliser ce qu’il a appris, dans toutes les situations pouvant se présenter autour lui. Cela permet l’appropriation, et représente une expérience qui pourra être partagée et analysée en commun, à la session de formation suivante.

La pédagogie

Les 5 piliers de la Manupuncture

La formation s’articule autour des cinq piliers de la Manupuncture, qui en font sa spécificité.

​1- Le microsystème de la main est le premier pilier, paradigme de base de la Manupuncture : La main est une image du corps entier. Il est possible d’observer et de stimuler le corps en utilisant exclusivement la main. ​Les neurosciences ont mis en évidence l’importance de la taille des zones du cortex moteur et sensitif relatives à la main (Homonculus de Penfield).

​2- L’énergie existe et circule dans le corps, sous de nombreuses formes. ​C’est à la fois l’intuition des traditions millénaires et ce que nous disent la physique moderne, la physiologie humaine et les technologies modernes d’imagerie.

3- ​L’humain est au cœur de la Manupuncture. ​En premier lieu car chaque personne  est considérée comme unique. Les techniques de rééquilibrage sont individualisées, et déduites de tests effectués sur le corps. ​Une originalité de la Manupuncture est l’implication de la personne, qui prend ainsi son bien-être en main, et développe une réflexion sur sa santé.

4- ​L’homéostasie est la capacité d’un système vivant à retrouver un état d’équilibre favorisant la vie, la santé et le bien-être. Ce principe, découvert par Claude Bernard, fondateur de la médecine expérimentale moderne, est la base des techniques de prévention et de  rééquilibrage énergétique.

​5- Le cinquième pilier, la méthode scientifique est utilisée à la fois pour l’étude du microsystème de la main, mais aussi par le manupuncteur lors de chaque régulation énergétique. ​La Manupuncture fait un usage systématique du cycle scientifique : observation et test, stimulation, vérification. ​La Manupuncture fait l’objet de nombreux articles scientifiques.

Les 3 thèmes

Les trois domaines du savoir structurent l’enseignement de la Manupuncture.

Le savoir théorique : ​Les connaissances nécessaires à la pratique de la Manupuncture sont peu nombreuses. Elles concernent essentiellement

    • La correspondance corps-main, le premier pilier, paradigme de base
    • L’énergétique, le deuxième pilier, tant dans son aspect moderne, que dans la vision traditionnelle chinoise
    • Les points expérimentaux, découverts lors d’études scientifiques en Corée et au Japon

Le savoir-faire : ​Le savoir-faire du manupuncteur, est l’utilisation du savoir théorique, pour rééquilibrer le système énergétique d’une personne, dans une démarche scientifique. Elle comprend quatre étapes :

    • Interroger le corps, par la recherche de points douloureux sur la main et avec des tests musculaires. On utilise les mêmes outils pour la quatrième étape de vérification.
    • Interpréter l’observation, avec l’énergétique et les retours d’expériences et choisir une méthode et des outils de stimulation
    • Stimuler le corps, en faisant appel aux forces d’homéostasie
    • Vérifier en réinterrogeant le corps

Le savoir-être et le faire savoir : ​Le manupuncteur, se doit d’avoir un comportement exemplaire, un respect total de l’intégrité physique et moral de la personne. Il se doit de respecter le « code de déontologie » de la profession. ​Le manupuncteur est un éducateur. Il informe sur les principes et les méthodes de la Manupuncture, pour que chacun puisse prendre soin de lui-même et améliorer son bien être.

Progression en spirale et alternance théorie – pratique

​L’enseignement de la Manupuncture se prête bien à une « progression en spirale », car les grands thèmes d’étude (points forts ) sont en nombre limités et leur utilisation concrète fortement imbriquée. ​Une progression « en spirale » permet à l’étudiant de revenir plusieurs fois sur la même notion au cours de la formation, lui laissant ainsi le temps de la maturation, de l’assimilation et de l’appropriation. ​Chaque niveau de la formation, reprend les thèmes déjà étudiés, en les approfondissant et en les complétant.

L’enseignement mêle intimement les acquisitions théoriques et une mise en application pratique immédiate pour appropriation, dans des cycles de temps courts (45’ à 1h).

Pour les professionnels de santé

La formation spécifique « Traitement non médicamenteux de la douleur » à destination des personnels paramédicaux et médicaux a été mise au point avec le CLUD du Centre hospitalier de Salon de Provence et la méthode validée par la Haute Autorité de Santé.

La formation de 32h est réalisé en présentiel au sein de votre établissement. Elle est découpée en 3 sessions de 2 jours, 2 jours et 1 jours, espacé de 2 à 4 semaines afin de permettre une mise en application immédiate au sein du service pendant les inter-session.

Programme du niveau 1 (tout public)

Public concerné et prérequis

Tout public, quel que l’âge ou la formation initiale. Formation accessible à tous, sans prérequis.

Les objectifs

La méthodologie, la correspondance, l’énergétique, la déontologie

Le contenu

Le premier niveau constitue une découverte et l’acquisition des principes, des méthodes et des outils de la Manupuncture. Le savoir et le savoir-faire à acquérir sont plus pratique que théorique, et le retour l’expérience montre qu’ils sont acquis « à vie ».

Les savoirs à acquérir sont :

    • Connaître la correspondance générale « topographique » main-corps, paradigme de base de la Manupuncture
    • Connaître les différents systèmes anatomiques du corps, y compris les méridiens, et leurs relations à la circulation de l’énergie, principe des corps vivants

L’acquisition du savoir-faire est au cœur de l’apprentissage de ce niveau et fait l’objet d’une attention particulière :

    • Connaître et savoir utiliser la méthodologie propre à la Manupuncture, avec ses trois étapes, « tester, stimuler, vérifier » centrées sur la personne, et non sur le symptôme. Elle doit devenir un réflexe.
    • Savoir utiliser les principaux outils

L’apprentissage du savoir-être et du faire savoir portera essentiellement sur la bonne maitrise de l’attitude et du vocabulaire du manupuncteur. Le manupuncteur étant un éducateur, il doit savoir expliquer simplement ce qu’est la Manupuncture et ses avantages.

Programme du niveau 2 (tout public)

Public concerné

Avoir suivi avec succès la formation de niveau 1

Les objectifs

L’étoile de Manupuncture, Les bilans énergétiques complets, précis et sûrs.

Le contenu

Le premier niveau a permis d’acquérir les principes et les méthodes de la Manupuncture. Cela convient pour un grand nombre de situations aiguës ou d’urgence. Le deuxième niveau apporte les outils pour être efficace dans les situations sévères ou chroniques. Ces outils font toutes la puissance de la Manupuncture, et permettent de réaliser des bilans énergétiques complets et sûrs.

Ces outils (différentiation droite-gauche, familles statistiques de désordres, énergétique chinoise, stimulations indirectes) se retrouvent  dans le symbole de l’étoile de Manupuncture, lequel donne le nom à ce niveau. Une étude détaillée de l’aspect fonctionnel des méridiens permet de mieux savoir comment s’installent les déséquilibres.

L’étude de la théorie des cinq doigts et des bagues vient compléter le traitement des déséquilibres chroniques.

Les savoirs à acquérir:

    • Connaître les règles relationnelles de l’énergétique chinoise
    • Connaître les 3 familles de désordres
    • Connaître la théorie des 5 doigts

Les savoir-faire à acquérir:

    • Savoir établir un bilan énergétique
    • Savoir choisir les stimulations adaptées à la situation de la personne
    • Savoir réaliser un protocole de stimulation à faire réaliser par la personne elle-même, en fonction des ses capacités
  •  
  •  

Programme du niveau 3 (tout public)

Public concerné

Avoir suivi avec succès la formation de niveau 2

Les objectifs

​Techniques avancées, ​Etude de cas,  ​Validation des acquis

​​Devenir formateur, ​S’installer praticien

Le contenu

​Le troisième niveau permet de consolider les acquis, à travers des études de cas et la réalisation d’un mémoire. ​Au cours de ce troisième niveau seront étudiées des techniques avancées, utiles lors de situations difficiles ou spécifiques. ​Seront aussi abordé, pour les étudiant qui font le projet de devenir formateur ou de s’installer en cabinet, les éléments pratiques, pédagogiques et juridiques, pour les accompagner dans leurs réflexion.

Les manupuncteurs amateurs trouverons dans ce niveau de quoi satisfaire leur curiosité, mais aussi de confirmer et consolider leurs acquis et le désir de partager l’efficacité de la Manupuncture.

​Consolider et approfondir les acquis :

    • Par l’étude des grandes maladies
    • Par les études de cas, occasion de partage constructif des expériences
    • Par la réalisation d’un mémoire.

​​Les techniques avancées :

    • Connaître et utiliser les méridiens curieux ou extraordinaires
    • Connaître et traiter spécifiquement les allergies et les phobies
    • Utilisation des points « shu » et des points « planètes » dans les stimulation indirectes des méridiens
    • Utilisation des traitements horaires

Programme "Traitement Non Médicamenteux de la Douleur" du niveau 1

Public concerné et prérequis

Médecins, IBODE, IADE, IDE, AS, Puéricultrice, AP, Manipulateur en électroradiologie, Masseur-kinésithérapeute, Sage-femme, ergothérapeute, psychomotricien.

Avoir suivi au préalable une formation généraliste sur la prise en charge de la douleur.

Les objectifs (conformes aux orientations nationales)

    • Contribuer à l’amélioration de la prise en charge de la douleur des patients par les professionnels de santé.
    • Réaliser une évaluation permanente de l’efficacité de cette prise en charge

Méthode ( validée par la H.A.S)

    • Formation présentielle
    • Activité d’analyse de la pratique intégrée à la démarche de lutte contre la douleur, avec une traçabilité sur le dossier du patient
    • Retour d’expériences

Le contenu

La formation est très pragmatique et vise l’application immédiate et opérationnelle des acquis de formation pour chacun des participants. L’alternance d’apports théoriques, d’échanges et d’exercices permettra de maintenir une forte dynamique d’apprentissage. L’intervenant amène les participants à analyser leur pratique au début de chaque séance.

Les savoirs à acquérir sont :

    • Connaître la correspondance générale « topographique » main-corps, paradigme de base de la Manupuncture

L’acquisition du savoir-faire est au cœur de l’apprentissage de ce niveau et doit faire l’objet d’une attention particulière :

    • Connaître et savoir utiliser la méthodologie propre à la Manupuncture, pour une prise en charge rapide et efficace de la douleur
    • Savoir utiliser les principaux outils, dans le contexte hospitalier.

Programme "Traitement Non Médicamenteux de la Douleur" du niveau 2

Public concerné

Avoir suivi la formation TNMD de niveau 1

Les objectifs

Maitrise de l’outil « étoile de Manupuncture ». Savoir prendre en charge les douleurs chroniques.

Le contenu

Le premier niveau a permis d’acquérir les principes et les méthodes de la Manupuncture. Cela convient pour un grand nombre de situations, en particulier les douleurs aiguës. Le deuxième niveau apporte les outils pour être efficace dans les situations sévères ou chroniques. Ces outils (différentiation droite-gauche, familles statistiques de désordres) se retrouvent  dans le symbole de l’étoile de Manupuncture, lequel donne le nom à ce niveau.

Les savoirs à acquérir:

    • Connaître les règles relationnelles de l’énergétique chinoise
    • Connaître les 3 familles de désordres

Les savoir-faire à acquérir:

    • Savoir établir un bilan énergétique
    • Savoir choisir les stimulations simples, sur la main, adaptées à la situation de la personne
CIMC  - Tous droits réservés. ©2000-2020

Setup Menus in Admin Panel

X